Pour une évaluation « à la française » des universitaires / Albert Merlin (LesEchos.fr)

echosL’industrie française, affirme-t-on parfois, vaut mieux que son image. Ne pourrait-on transposer ce même jugement au monde universitaire, qui s’estime aujourd’hui mal aimé ? A qui la faute ? Comment la partie militante des enseignants-chercheurs ne voit-elle pas qu’à force de s’opposer à toute réforme, l’image de la profession dans l’opinion se détériore d’année en année ? C’est à peine croyable au moment où le monde du savoir n’a jamais eu autant de perspectives de développement et d’épanouissement ! Technologies révolutionnaires, énergies émergentes, combats écologiques, solidarités nouvelles supposent la création de nouveaux métiers : un vrai boulevard ! … Lire la suite

Source : Pour une évaluation « à la française » des universitaires / Albert Merlin, article paru le 23 juin 2009 sur LesEchos.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :