« French Homo Publicus » / Martial Foucault

foucualtDans le cadre du séminaire PCEE, qui aura lieu le jeudi 15 octobre 2009 à Sciences Po Bordeaux, Martial Foucault (Université de Montréal), professeur invité à Sciences Po Bordeaux, viendra présenter son article « French Homo Publicus », une passionnante réflexion sur la place occupée par les politistes français dans la discipline au prisme de leurs publications.

Résumé : Mesurer le rayonnement scientifique d’un chercheur, connaître l’influence de ses travaux dans la communauté font généralement partie des outils à la disposition d’évaluateurs institutionnels d’une discipline. Il est fréquent d’y être soumis lors d’étapes de recrutement, de promotion ou encore d’évaluation de projets de recherche. Toutefois, la montée en puissance des outils bibliométriques en sciences sociales soulève un nombre inépuisable de questions liées à la pertinence de telles analyses, aux biais méthodologiques inhérents à leur emploi ou encore l’exploitation politique de leurs résultats. En science politique, de nombreux travaux ont recours aux évaluations bibliométriques. Par exemple, Giles and Garand aux Etats-Unis, Montpetit, Blais et Foucault au Canada ont mis en évidence les déterminants pour un politiste pour être cité par ses collègues. D’autres auteurs s’appuient sur une telle quantification pour établir de classements de départements de science politique. L’objectif de cet article est double. En premier lieu, il propose d’établir un bilan des travaux publiés par l’ensemble des politistes français en activité (chercheurs et enseignants-chercheurs). En deuxième lieu, l’article cherche à évaluer quels sont les facteurs les plus susceptibles d’influencer l’influence de ces travaux. La méthode consiste à estimer le nombre de citations par travail publié selon la base de citations ISI Thomson. Ce travail exploratoire met en évidence l’influence des champs d’étude (sociologie électorale, relations internationales, politiques publiques, …), des méthodes utilisées, la qualité des journaux/revues, du contexte institutionnel de recherche (taille des laboratoires), le statut du publiant, l’âge, le genre…

Plus d’infos sur le site de SPIRIT

Lire aussi à cet effet le billet posté sur ce  blog le 24 février 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :