Un nouveau livre sur l’évaluation de la recherche et la bibliométrie

evamluation of researchThe Evaluation of Research by Scientometric Indicators / Peter Vinkler, Markus Krötzsch, Sebastian Rudolph, Chapman & Hall/CRC, 2009.

« Aimed at academics, academic managers and administrators, professionals in scientometrics, information scientists and science policy makers at all levels. Reviews the principles, methods and indicators of scientometric evaluation of information processes in science and assessment of the publication activity of individuals, teams, institutes and countries. The book provides scientists, science officers, librarians and students with basic and advanced knowledge on evaluative scientometrics. Especially great stress is laid on the methods applicable in practice and on the clarification of quantitative aspects of impact of scientific publications measured by citation indicators »

Source : The Evaluation of Research by Scientometric Indicators / Peter Vinkler, Markus Krötzsch, Sebastian Rudolph, Chapman & Hall/CRC, 2009.

Publicités

Des « universitaires mieux évalués » / (Betapolitique.fr)

betapolitiqueLe recours biaisé au modèle américain pour légitimer un nouveau style d’évaluation des universitaires a été critiqué par Bruno Cousin et Michèle Lamont sur ce site. F. Neyrat reprend le dossier en discutant deux des principales propositions : suppression du localisme et renforcement de la collégialité de l’évaluation… Lire la suite

Source : Des « universitaires mieux évalués » / F. Neyrat paru sur Betapolitique.fr le 15 août 2009.

Voir l’article de Bruno Cousin et Michèle Lamont : Les conditions de l’évaluation universitaire : quelques réflexions à partir du cas américain

L’évaluation bibliométrique des chercheurs : même pas juste… même pas fausse ! / Franck Laloë et Rémy Mosseri (Reflets de la physique.fr)

bibliomUtiliser les indices bibliométriques pour l’évaluation des chercheurs résulte d’une extrapolation injustifiée entre des cas triviaux où ces indices ont un sens, vers les cas réels où ils sont mis en oeuvre. Les vérifications les plus élémentaires n’ont pas été faites pour comprendre l’influence des méthodes de calcul arbitrairement choisies sur les résultats obtenus. Actuellement, leur utilisation relève plus de la pseudoscience, comme l’astrologie, que d’une démarche scientifique… Lire la suite

Source : L’évaluation bibliométrique des chercheurs : même pas juste… même pas fausse ! / Article de Franck Laloë et Rémy Mosseri publié dans Reflets de la Physique, n°13 et présenté à Lille le 8 juillet 2009, lors du Journées de la Société Française d’Optique.

Ce qu’on demande aux enseignants-chercheurs… sur le blog d’un prof de fac

Dans cet article, un professeur de faculté analyse, à partir de sa propre expérience, les nouveaux dispositifs d’évaluation…

Lire la suite…

Productivité et qualité scientifique : avec quelles publications compter ? / par Olivier Rey (INRP)

inrpLe service de veille scientifique et technologique de l’INRP propose le dossier intitulé « Productivité et qualité scientifique : avec quelles publications compter ? ». Ce dossier est une synthèse de la littérature grise sur l’évaluation de la production scientifique des chercheurs, des laboratoires ou des institutions.

Source : Productivité et qualité scientifique : avec quelles publications compter ? / par Olivier Rey, Dossier d’actualité de l’INRP, Service de veille scientifique et technologique,  n° 46 – juin-juillet 2009

Les revues de la sociologie française / (Blog Polit’bistro)

politDepuis quelques mois, le monde universitaire se pose de nombreuses questions sur ses revues scientifiques, et sur leur éventuel classement par des agences indépendantes comme l’AERES ; j’avais rédigé une comparaison rapide des classements existants pour deux disciplines, la science politique et la sociologie-démographie. L’enjeu derrière ces listes ou classements est l’évaluation du travail scientifique accompli par les personnels universitaires, qui est en discussion dans les instances dirigeantes… Lire la suite

Source : Les revues françaises de sociologie / billet posté le 5 juin 2009 sur le blog Polit’Bistro : un blog de doctorants en en science politique

L’université n’est pas une entreprise / (Le Mensuel de l’Université)

mensuelEntretien avec le professeur de philosophie à l’Université Paris Descartes, Yves Charles Zarka qui consacre le dernier numéro de la revue Cités, dont il dirige la rédaction, à l’exposé de « l’idéologie de l’évaluation ». Pour le Mensuel, il dénonce la propension du pouvoir politique à évaluer les performances, en particulier celles du monde de l’université et de la recherche … Lire l’entretien

Source : L’université n’est pas une entreprise : entretien avec Yves Charles Zarka / propos recueillis par Timour Aggiouri, pour le Mensuel de l’université, le 8 juillet 2009.

Les conditions de l’évaluation universitaire : quelques réflexions à partir du cas américain

mouvementsINTERVENTION : Parmi les réformes de l’université et de la recherche qui provoquent une mobilisation sans précédent, la question de l’évaluation des enseignants-chercheurs résume assez bien les enjeux du passage de la collégialité à l’externalisation de la gestion des carrières et, partant, de l’activité pédagogique et scientifique. Partant de l’expérience des Etats-Unis, Bruno Cousin et Michèle Lamont mettent en perspective les présupposés de la réforme… Lire la suite

Source : Les conditions de l’évaluation universitaire : quelques réflexions à partir du cas américain / par et Michèle Lamont article paru le 18/05/2009 sur le site Mouvements

“Au-delà des dépôts institutionnels”, par Laurent Romary et Chris Armbruster

Analyse sur le blog Bibliothécaire.com de l’article de Laurent Romary sur l’organisation des publications scientifiques. Y sont abordées l’exploitation bibliométrique et ses conséquences sur l’évaluation…

Le h-index d’Albert Einstein, quelques réactions…

Lire la suite sur le blog de Rachel Gliese…

Un économiste critique l’évaluation des universitaires / Sylvestre Huet {Sciences2}

sciences2L’évaluation est l’un des points clé des réformes en cours à l’université. Valérie Pécresse de cesse de le répéter. La mise en place de l’AERES soulève toutefois de nombreux débats.

Quant à l’évaluation des personnes, elle tourne au pugilat en raison de son utilisation pour creuser les écarts de rémunération à coups de primes alors même que ses critères sont contestés… Lire la suite

Source : Un économiste critique l’évaluation des universitaires / Sylvestre Huet, billet paru le 22 juin 2009 sur le blog Sciences2

Pour une évaluation « à la française » des universitaires / Albert Merlin (LesEchos.fr)

echosL’industrie française, affirme-t-on parfois, vaut mieux que son image. Ne pourrait-on transposer ce même jugement au monde universitaire, qui s’estime aujourd’hui mal aimé ? A qui la faute ? Comment la partie militante des enseignants-chercheurs ne voit-elle pas qu’à force de s’opposer à toute réforme, l’image de la profession dans l’opinion se détériore d’année en année ? C’est à peine croyable au moment où le monde du savoir n’a jamais eu autant de perspectives de développement et d’épanouissement ! Technologies révolutionnaires, énergies émergentes, combats écologiques, solidarités nouvelles supposent la création de nouveaux métiers : un vrai boulevard ! … Lire la suite

Source : Pour une évaluation « à la française » des universitaires / Albert Merlin, article paru le 23 juin 2009 sur LesEchos.fr