Dire publiquement nos vérités sur l’AERES / par Alain Trautmann (SLR)

slrEn mettant en place l’AERES, le gouvernement avait annoncé qu’il allait améliorer considérablement la qualité et l’efficacité de l’évaluation du système d’enseignement supérieur et de recherche (ES&R). Maintenant que l’AERES est en place et a commencé à fonctionner, on peut commencer à juger sur pièces du résultat.

Ce qui suit est la relation d’une expérience vécue très récemment, et qui ne constitue qu’un exemple. Il serait sûrement utile qu’en réponse à ce texte, d’autres racontent leur propre expérience de l’AERES, afin qu’émerge une image plus globale de son fonctionnement réel… Lire la suite

Source : Dire publiquement nos vérités sur l’AERES / par Alain Trautmann, Sauvons la recherche le 27 mai 2009

Publicités

L’évaluation de la recherche en question / par Bernard Thomann (Viedesidées.fr)

viedes idéesLa question de l’évaluation de la recherche est au cœur du mouvement de protestation qui anime les universités et les laboratoires depuis de longs mois. Plusieurs revues lui consacrent des numéros spéciaux : au-delà du caractère massif des oppositions aux réformes, une lecture attentive révèle des divergences d’appréciation sur le rôle de l’évaluation et sur la relation entre science et société… Lire la suite

Source : L’évaluation de la recherche en question / par Bernard Thomann, La vie des idées.fr, le 28 mai 2009.

Le temps des « chercheurs-entrepreneurs » : sens et pouvoir du benchmarking… / par I. Bruno

Quaderni accueilIsabelle Bruno, maître de conférences en science politique au CERAPS-Université de Lille 2 publie dans le dernier numéro de la revue Quaderni, communication, technologies et pouvoir un article intitulé : « Le temps des « chercheurs-entrepreneurs » : sens et pouvoir du benchmarking dans l' »espace européen de la connaissance ». Cet article envisage l’usage du benchmarking comme outil de construction d’un « Espace européen de la Recherche » et souhaite apporter quelques élements de réflexions pour saisir comment le benchmarking rend la concurrence opératoire comme principe d’organisation sociale, et tend ainsi à soumettre toutes les activités humaines – notamment scientifiques et éducatives – à un même impératif de compétitivité.

Source: Isabelle Bruno, « Le temps des « chercheurs-entrepreneurs » : sens et pouvoir du benchmarking dans l' »espace européen de la connaissance », in Quaderni, n° 69, printemps 2009, pp.93-104.

Civilisation contre évaluation, par Régis Debray

Régis Debray était invité le 18 mai sur France Inter

Régis Debray sur France Inter « Il faut savoir compter la peine des hommes et évaluer le prix des choses. Mais surestimer le critère quantitatif est encore plus irresponsable. Mais défaire le lien pour faire du chiffre, sacrifier la sociabilité à la rentabilité, et transformer le critère quantitatif en juge suprême conduit à de plus grands désastres encore…  »   Lire la suite

Source : marianne2.fr

Une approche comportementale du classement des départements universitaires par prestige – Le cas de la sociologie au Canada anglophone

Du fait du déclin récent de la participation à des enquêtes, le prestige académique est devenu plus difficile à mesurer…

Lire la suite…

Source : Bulletin de Méthodologie Sociologique, January 2009, N. 101 – pp. 28-41

À la recherche des règles de la recherche qualitative (La Vie des Idées)

En s’appuyant sur la lecture de travaux classiques en sociologie qualitative, Howard Becker critique les nouveaux modes de financement des travaux sociologiques aux Etats-Unis et appelle au respect du caractère fondamentalement inductif de la recherche qualitative. Dans le prolongement d’une série d’essais sur l’encadrement et la codification de la recherche, la vie des idées publie ce texte polémique qui interroge, par le biais d’une intervention dans un débat américain, le financement par projets de la recherche, développé en France par l’Agence Nationale de la Recherche notamment.

Lire la suite…

Penser un régime d’évaluation de la recherche scientifique, par Nicolas Dodier, sociologue

Dans le cadre du grand débat « L’AERES, et après ? » (EHESS, 105, Bd Raspail, amphi, 25/03/2009), Nicolas Dodier, sociologue, directeur de recherche à l’INSERM, directeur d’études l’EHESS, a présenté une contribution intitulée: « Force et dérives d’une objectivité bien mal pensée. Une première expérience de l’AERES ».

Source : évaluations.hypotheses.org

la journée d’étude sur secteur recherche de l’ADBS « Les indicateurs de la recherche » le 8 juin à l’EHESS

En savoir plus

Pour des universités plus justes

vie-des-ideeesQuatre enseignants-chercheurs français travaillant en Amérique proposent leur regard sur le « modèle libéral » à la française : celui-ci prétend s’inspirer des États-Unis, mais ne fait qu’accentuer des travers typiquement français ; il prétend faire confiance au marché alors qu’il ne fait que renforcer la hiérarchie. La réforme actuelle entérine en réalité la paupérisation générale des formes de solidarité qui affectent nos sociétés… Lire la suite

Source : Pour des universités plus justes /par  Martial Foucault & Eleonore Lépinard & Vincent Lepinay & Grégoire Mallard, article paru le 17 février 2009 sur laviedesidées.fr

Résistance mathématique à l’évaluation bibliométrique

fabula

Source : Résistance mathématique à l’évaluation bibliométrique / Frédérique Fleck, billet publié le 22 avril 2009,  Fabula.org, Points de vue et débats

Au secours, mon labo a disparu ! / Jade Lindgaard

mediapartLe CNRS est-il discrètement en train d’amorcer son autodissolution? Depuis le début de l’année, plusieurs dizaines de personnes travaillant pour des équipes affiliées au CNRS se retrouvent brutalement éjectées de l’organisme. Interrogé par Mediapart, le directeur des partenariats a confirmé à Mediapart un changement de politique pour les laboratoires associés aux universités… Lire la suite de l’article sur Mediapart (accès abonné) ou Fabula.org

Source : « Au secours mon labo a disparu ! » / Jade Lindgaard, article paru sur Mediapart, le 28 avril 2009 et texte intégral sur Fabula.org

Le classement de Shangaï n’est pas scientifique / Yves Gingras, historien et professeur à l’Université de Québec

la-rechercheLa place de la France dans les palmarès mondiaux influence les réformes en cours. Ainsi « évaluer » est devenu le mot à la mode dans la recherche et l’enseignement supérieur français. Encore faut-il utiliser des indicateurs fiables et pertinents… Lire la suite

Source : « Le classement de Shanghai n’est pas scientifique »  / par Yves Gingras, article paru dans La Recherche n°430 – Mai 2009.